L'aventure américaine de ... Antoine Barthe

L'aventure américaine de ... Antoine Barthe

Peux-tu nous raconter ton parcours au Rueil AC Tennis ?

Je suis arrivé au RAC tennis à 10 ans. Je me suis entraîné quasiment toute ma vie au club, j’ai disputé les matchs par équipe avec les 9/10 ans jusqu’à l’équipe première. J’ai grandi avec le club, j’ai donc des super souvenirs ici.

Depuis quand avais-tu établi le projet de partir aux Etats-Unis ?

Pendant ma classe de première, j’ai fait une belle progression en classement. Je suis passé de 4/6 à 1/6. Cela me donnait l’opportunité de partir aux États-Unis avec une bourse. Je me suis donc dis que cela pourrait être une bonne expérience et j’ai donc commencé à y penser à ce moment-là. Ensuite, mon projet s’est affiné lors de ma classe de terminale.

Peux-tu nous parler des démarches que tu as effectuées ? Comment as-tu choisi ton université ?

À l’issue de la terminale, j’ai décidé de prendre une année sabbatique pour encore m’améliorer tennistiquement. En effet, meilleur est le niveau tennistique, meilleure est la bourse et l’université. Je me suis donc entraîné pendant 1 an tous les jours au club. J’ai également contacté Marc Legris qui m’a beaucoup aidé dans mes recherches.

J’ai choisi mon université selon 4 principaux critères ; le niveau académique, la bourse reçue, le niveau tennistique et la location. J’ai donc atterri à l’université de Californie Irvine en septembre 2017.

Quelles ont été tes premières impressions en arrivant là-bas ?

Un monde totalement différent ! Un de mes teammates était venu me chercher en voiture à l’aéroport de Los Angeles. Nous avions visité la ville et pris la voiture pour arriver sur le campus de mon université. Les autoroutes étaient immenses, certaines jusqu’à 7/8 voies.  

Ensuite, le campus m’a également impressionné. Les infrastructures étaient incroyables. Nous avions 8 terrains de tennis juste pour nous. Le campus était immense, il fallait 45 minutes pour entièrement le traverser. Il y avait différentes cantines, bibliothèques, etc.

Peux-tu nous décrire une journée type sur le Campus ?

Sur le campus, une journée type débute avec l’entraînement de tennis. Nous avions entraînement de tennis de 9h à 12h tous les jours puis musculation 2 à 3 fois par semaine. Ensuite, nous mangions. Puis j’avais des cours l’après-midi pendant 3/4h. Enfin, le soir, je rentrais chez moi pour manger et faire des devoirs ou passer du temps avec mes amis.

Comment les compétitions se passent-elles ?

La rencontre commence avec 3 doubles. La première équipe qui remporte 2 doubles gagne 1 point. Ensuite, il y a 6 matchs de simple. La première équipe qui remporte 4 points gagne la rencontre.

Il y a 2 types de compétitions ; la regular season et le championship. Pendant la regular season, nous jouons contre des équipes de tous les Etats-Unis, nous voyageons même parfois en avion pour les affronter. 

Enfin, à la fin de l’année, il y a le tournoi de conférence. Nous étions 6 équipes dans ma conférence. Et la compétition est à élimination directe. Le vainqueur de cette compétition est qualifié pour l’épreuve national (NCAA).

Est-il compliqué d’étudier et de s’entraîner dans le même temps ?

C’est compliqué, mais cela se fait ! L’emploi du temps est plutôt chargé, mais avec de l’organisation, c’est possible. En tant qu’athlète, nous pouvons choisir nos classes avant tout le monde. Le système est complétement diffèrent de la France. Nous pouvons choisir les matières et les horaires, cela rend l’organisation plus facile.

Qu’est-ce qui t’as le plus surpris durant ton aventure américaine ?

L’état d’esprit m’a beaucoup surpris. Les Américains sont toujours très positifs et ont confiance en eux à 100%. Je trouve que cela diffère un peu de la France. L’état d’esprit et primordiale et il faut constamment être positif.  Au début, cela parait bizarre, mais au fur et à mesure, on comprend la force de la positivité pour le tennis, mais aussi pour la vie !

Quel bilan retires-tu de ton expérience aux U.S.A. ?

Une super expérience ! J’ai appris plein de choses, tant sur le plan académique, tennistique et personnel. Je ne regrette vraiment pas d’être parti. De plus, maintenant, je parle anglais, ce qui n’était pas du tout le cas avant que je parte. Je me suis fait plein d’amis venant de partout dans le monde, ce qui est super !

Peux-tu nous donner de tes nouvelles ? Que deviens-tu aujourd’hui sur le plan professionnel, mais aussi tennistique ?

Tout va bien aujourd’hui. Je suis toujours au club. Je m’entraîne 2 fois par semaine. Je jouerai les matchs par équipe avec le RAC en juin, donc il faut bien continuer à s’entraîner.

Je suis étudiant en master de management à l’ESCP Business School, située à Paris. L’année prochaine, je commencerai à travailler !

L'aventure américaine de ... Augustin Delahodde

L'aventure américaine de ... Augustin Delahodde

Peux-tu nous raconter ton parcours au Rueil AC Tennis ?

Je suis arrivé au Rueil AC en 2014 (classé 2/6 à l’époque). Après deux belles années tant d’un point de vue humain que sportif j’ai atteint mon objectif : partir aux Etats-Unis !

Depuis quand avais-tu établi le projet de partir aux Etats-Unis ?

Ce projet a toujours été un rêve pour moi ! Partir aux U.S … LE KIFFE !
Plus sérieusement, ce projet n’a réellement pris forme qu’en janvier 2016 soit 7 mois avant mon départ.

Peux-tu nous parler des démarches que tu as effectuées ? Comment as-tu choisi ton université ?

Pour trouver une université, je suis rentré en contact avec un organisme se chargeant de faire partir des jeunes joueurs aux US. Mes critères étaient les suivants :
- une université de 1ère division
- un cursus scolaire de bon niveau
- une équipe de tennis ambitieuse

Quelles ont été tes premières impressions en arrivant là-bas ?

Fin aout 2016 j’ai donc intégré l’Université du Nevada Reno.
J’ai tout de suite été ébahi par la taille du campus et des infrastructures mises à disposition des Athlètes !

Peux-tu nous décrire une journée type sur le Campus ?

Une journée type :
- Réveil à 6h30
- Séance de musculation ou de cardio de 7 à 8h
- Cours de 8h30 à 12h30
- Entrainement Tennis de 14 à 16h30
- Devoirs
- Diner et dodo

Comment les compétitions se passent-elles ?

- Les tournois de septembre à décembre : ces tournois sont des tournois individuels et servent à préparer la saison régulière de matchs par équipes qui débutent fin Janvier.
- Les matchs par équipes : la période de janvier à mai est la période la plus stimulante de l’année puisque chaque week-end à lieu une (parfois 2) rencontre par équipes. Que l’on soit en déplacement ou à domicile, le format de jeu reste le même : 3 doubles et 6 simples.
Le fait de voyager et de découvrir de nouvelles villes aux quatre coins des US est vraiment une super expérience !

Est-il compliqué d’étudier et de s’entraîner dans le même temps ?

Tout est fait de manière à concilier les deux ! Certes, les journées peuvent parfois être chargées, mais rien d’insurmontable si la motivation est là !

Qu’est-ce qui t’a le plus surpris durant ton aventure américaine ?

Ce qui m’a le plus surpris ou plutôt ravi : la superbe ambiance au sein de l’équipe !! Ce qui est pour moi l’élément le plus important !

Quel bilan retires-tu de ton expérience aux U.S.A ?

Une superbe expérience à tous les niveaux ! Intégrer une université américaine m’a permis de concilier études et sport de haut niveau. Plus encore, les aventures vécues notamment celles avec mon équipe restent mémorables.

Peux-tu nous donner de tes nouvelles ? Que deviens-tu aujourd’hui sur le plan professionnel, mais aussi tennistique ?

Je viens de finir ma 2e année de masters en école d’ingénieur à Paris et je commence mon stage de fin d’études dans les prochains jours ! Niveau tennis, je joue occasionnellement, faute de temps … d’où l’avantage encore une fois du cursus américain.

L'aventure américaine de ... Samuel Taïeb

L'aventure américaine de ... Samuel Taïeb

Peux-tu nous raconter ton parcours au RAC ?

J'étais classé 15 quand je suis arrivé au RAC et j'étais 1/6 quand je suis parti. J’ai adoré mon expérience au RAC même si les trajets de chez moi jusqu’au RAC étaient assez longs. Je vivais dans le 78 à la limite du 95 donc un trajet d’environ 45-60 min. Je n’avais pas d’horaires aménagés ou quoi que ce soit donc je m'entraînais en général assez tard le soir. Je faisais mes devoirs dans le club house.

Depuis quand avais-tu établi le projet de partir aux US ?

Ça faisait longtemps que j’avais établi ce projet avec ma famille, je ne sais pas exactement combien d'années. Je sais que c'était vraiment les deux dernières années avant de partir que le projet s’est bien mis en place et finalisé.

Peux-tu nous parler des démarches que tu as effectuées ?

Il y avait pas mal de démarches à suivre. Elles étaient assez nombreuses et parfois compliquées. J’ai eu recours à un agent qui m’a aidé dans toutes ces démarches. Les plus compliquées étaient définitivement de passer les tests d’anglais et de faire traduire les bulletins scolaires. Mon agent m’a également aidé à trouver mon université.

Comment as-tu choisi ton université ?

J’avais un choix de plusieurs universités, mais j’ai fait le choix de la meilleure académique, parce que même si je voulais jouer au tennis, ma future carrière était bien plus importante que le tennis. Je voulais une université très forte en science parce que c’est ce que je voulais étudier. Je savais également que les professeurs étaient extrêmement renommés et je voulais apprendre le plus possible et développer des relations professionnelles avec eux.

Quelles ont été tes premières impressions en arrivant là-bas ?

C'était tout simplement hallucinant. Tout était plus haut et plus grand que tout ce que j’avais connu en France, de la taille des routes à la taille de l'université en passant par le nombre d'étudiants et la taille des infrastructures.

Peux-tu décrire une journée type sur le campus ?

En général, je devais me lever vers 6:30 durant les mois d'été et 5:00 durant les mois d’hiver pour aller à l'entraînement pendant deux heures durant la semaine. C'était un peu plus tard le week-end. Je n’avais pas entraînement le lundi. Ensuite, je devais me doucher avant d’aller manger dans un des restaurants du campus. J’avais la possibilité de prendre des bains glacés pour accélérer la récupération ou de voir un médecin du sport quand j'étais blessé.

Après le petit-déjeuner, mon emploi du temps était assez flexible parce que j’avais entre 5 et 6 cours par semaine pour un total d’environ 20 heures de cours par semaine. Le reste du temps, j'étudiais à la bibliothèque, j’allais à la salle de sport, je passais du temps avec mes amis ou je faisais autre chose.

Comment se passent les compétitions ?

En général, nous ne faisions pas de compétition pendant la semaine, mais nous voyagions le week-end quand on ne jouait pas à la maison. C'était génial d’aller jouer dans d’autres universités et de faire la route avec mon équipe. Si le trajet était court, nous allions jouer les matches directement, mais s'ils étaient plus longs, nous restions à l'hôtel pour la nuit et nous jouions les matches le lendemain. On jouait 5 simples et 3 doubles donc les rencontres pouvaient durer quelques heures. On jouait contre d’autres universités de janvier à avril et on s'entraînait d'août à octobre. En Novembre, on ne faisait que de l'entraînement physique. On était en vacances de Mi-décembre à mi-janvier et de Mi-mai à Mi-août.

Est-il compliqué de s'entraîner et d'étudier en même temps ?

Cela dépendait vraiment des semestres, de la difficulté des cours et de la fréquence des rencontres. Durant l’hiver, nous nous entraînions très tôt le matin parce que l'université n’avait pas de cours couverts, donc nous avions un trajet d’environ 30 minutes avant de s'entraîner et nous devions rentrer tôt parce que certains membres de l'équipe avaient cours à 8:30. Donc d’un membre de l'équipe à un autre, cette difficulté variait.

Qu’est-ce qui t-a le plus surpris durant ton aventure aux US ?

Ce qui m’a le plus surpris, c'est la différence entre les systèmes scolaires américains et français. J'étais en classe préparatoire pendant un an après le lycée en France donc j’ai été choqué d’avoir environ que 20 heures de cours par semaine et d’avoir du temps libre pour faire autre chose, ce que je n’avais pas quand j'étais en prépa.

Quel bilan retires-tu de ton expérience aux US ?

C'était une aventure exceptionnelle. Si j’avais la chance de revenir en arrière et revivre cette expérience, je le ferais sans aucune hésitation. C'étaient les meilleures années de ma vie durant lesquelles j’ai rencontré des personnes extraordinaires et je me suis fait des amis pour la vie. J’ai eu la chance d’obtenir des diplômes tout en jouant au tennis, ce qui était un de mes rêves.

Que deviens-tu aujourd’hui sur le plan professionnel et tennistique ?

J’ai obtenu deux Bachelors : un en Mathématiques Appliqués & Statistiques et l’autre en business avec une spécialisation en finance. J’ai aussi obtenu un Master en Mathématiques Appliqués & Statistiques après ça. Je travaille maintenant à New York comme un consultant en finance et je n’ai plus le temps de jouer au tennis.

STADE DU PARC

298 avenue Napoléon Bonaparte
92500 Rueil-Malmaison
Tél.: 01 47 51 52 25

CENTRE SPORTIF DU VERT BOIS

Côte de la Jonchère
92500 Rueil-Malmaison
Tél.: 01 72 42 21 05

HEURES D'OUVERTURE DU SECRÉTARIAT

Lundi : 9h - 13h / 14h - 18h
Mardi : 9h - 12h
Mercredi : 9h - 13h30 / 14h - 18h
Jeudi : 9h - 13h / 14h - 17h

Vendredi : 9h - 13h30 / 14h - 15h
Samedi : 10h - 12h / 14h - 16h

Rejoignez notre communauté

© 2020 Rueil Athletic Club - Tennis - Affiliation FFT 57920211 #TeamRAC